Pierre-Luc Poulin

Kayakiste de vitesse | Médaillé de bronze Jeux PanAméricain TO2015 | Lac-Beauport, Québec

Saison 2015 - Un océan agité.

Depuis mon dernier article sur ce site, j'ai beaucoup grandi en tant qu'athlète et personne. J'ai vécu des moments extraordinaires que même dans le scénario idéal, je ne me serais pas permis d'y penser.

Premièrement, la semaine et demi que j'ai passé à Toronto fût extra. Comme les jeux panaméricains étaient mes premiers grands jeux, je ne savais pas trop à quoi m'attendre et dans quel genre de cirque je m'embarquais. Ma première course fut le K4 1000m. Pour nous, c'était la course cruciale,car c'était la dernière chance de se mesurer aux bateaux contre lesquels nous devrions courser un mois et demi plus tard, soit au championnat du monde de Milan: compétition où les quotas olympiques sont distribués. Non, nous n'avons pas eu la course désirée et nous étions tous très déçus de terminer au 4ième rang, mais du moins à ce moment nous perdions seulement une médaille pour le Canada. Ma deuxième course c'était un peu une course bonbon. Le k2 200m devait être formé de Mark deJonge, double champion du monde et d'un athlète du groupe de 1000m. Après quelques courses éliminatoires, eh bien c'est moi le plus vite du groupe de 1000m sur 200m alors je suis l'heureux élu qui devra faire équipe avec l'homme le plus rapide dans un kayak monoplace au monde. Laissez-moi vous dire, c'est "cool", mais aussi "intimidant". Finalement, après être sorti sur l'eau deux fois avant la course pour apprendre à nous connaitre l'un et l'autre, nous prenons place sur la ligne de départ. Ready… Set..GO! 30 secondes plus tard c'est fini: des 4 premiers à avoir passé la ligne d'arrivée, seulement le bateau gagnant célèbre, les autres, c'est beaucoup trop serré pour savoir qui complète le podium. Au final, nous avons terminé au 3ième rang à égalité avec l'équipage du Brésil. Notre podium s'est déroulé sous un déluge de pluie et je n'ai jamais autant apprécié être trempé.

Quelques semaines après les Jeux panaméricains arrive le grand défi, ce pourquoi nous nous sommes entrainés depuis plusieurs mois, voir même des années. Nous sommes rendus aux championnats du monde de Milan, nous devons tout mettre en place afin d'obtenir une place dans le top 10 ( quatre continents doivent être inclus dans ce top 10 ) en vue des Jeux olympiques de Rio. Sans ce résultat, la route s'arrête là pour notre K4. Après les semis finales, tous les bateaux provenant du continent américain ( Canada-Cuba-Brésil-Argentine ) se retrouvent dans la finale B. Donc, ce sera une reprise de la course des Jeux panaméricains du mois de juillet. Finalement, même après une course presque sans embuche mais tout de même bonne de notre part, les Argentins et les Brésiliens nous ont devancés d'un peu plus d'une seconde, alors c'est terminé pour nous. Beaucoup d'émotions ont habitées nos esprit quelques temps.

Dès le lendemain de notre retour de Milan, avait lieu les Championnats canadiens: la fête canadienne du kayak, là ou tous les athlètes se retrouvent pour une dernière fois avant la saison prochaine. Pour moi, ce fut une semaine pleine de moments positifs. J'ai finalement retrouvé ma famille et mes amis que je n'avais pas vus depuis longtemps. J'ai fais du bon kayak de qualité tout en ayant du plaisir. Je suis reparti d'Ottawa avec 5 médailles d'or dont trois chez les séniors. La course dont je suis le plus fier est le k1 500m, car j'ai passé sous la barre des 1:40 avec un temps de 1:39.8.

Finalement, quelques jours de vacances m'attendais après cette épopée de plusieurs mois. Il est très important de prendre du temps pour moi afin que mon corps se regénère et que je prenne le temps de remettre en question ce que j'ai accompli au cours des derniers mois.

Présentement, je suis à l'entrainement en vue des jeux de l'an prochain et ceux de Tokyo 2020.

Un gros merci à tout ceux qui mon supportés dans ce voyage, plus spécialement à mes parents, mon frère, Luc Grenier et Fred Loyer, mes précieux commanditaires et donateurs, le club de canoë kayak de Lac-Beauport et celui de Cascades à Chelsea.

                                                                              @PoulinKayak

Back to Home
  • Coureur nordique
  • Logo benjo rouge
  • Cshnq

Propulsé par Medalist